vendredi 25 octobre 2013

Comment construire une forte Marque?

Comment construire une forte Marque?

How to build a strong brand?


Comment bien créer une marque ?

Cet article va vous donner des conseils pour bien comprendre ce qu'est une marque, apprendre comment la créer, la rendre forte et la protéger sachant que la construction d’une marque forte est une étape stratégique de la vie de toute entreprise que ce soit sa taille ou son domaine d'activité.





Ces marques doivent leur permettre de se différencier de leurs concurrentes. Elles guident aussi leur politique commerciale et augmentent leur crédibilité. Avis d’expert.
Tout consommateur, lorsqu’il entend nommer de grandes marques comme Coca-Cola ou Apple, a des images et des sensations qui lui viennent immédiatement en tête. La fraîcheur, la jeunesse, la proximité ou encore le glamour forment l’identité de la première. L’anticonformisme, la culture californienne, la solidité des produits ou la rébellion contre l’establishment informatique caractérisent la seconde.
Ce qui fait la force et la spécificité d’une marque, ce qui fait que les consommateurs la connaissent et la reconnaissent, c’est son contenu implicite, le lien émotionnel qu’elle a su créer avec son public. Comme le précise Patrick Schefer, conseiller en entreprises au Service de la promotion économique de Genève (SPEG), «le succès d’une marque est acquis lorsque la seule mention de son nom ou la seule vue de son logo auprès de la clientèle visée déclenche une approbation certaine et exclusive.».



Qu'est qu'une marque ?

Une marque c'est avant tout un signe distinctif sur le marché. Elle identifie clairement une entreprise, un produit ou un service par rapport aux autres. Cela permet au consommateur de différencier le produit (ou le service) d’une entreprise de celui proposé par les concurrents.
À ce rôle d'identification, s'ajoute un rôle de fidélisation. Lorsque l'on connaît une marque, qu'on l'identifie clairement, on s'y fidélise plus facilement. Enfin, elle a une fonction de protection : tout ce qui est sous le nom d'une marque est protégé par les lois de la propriété industrielle.
Finalement, une marque met en valeur l'entreprise ou le produit et doit préoccuper l'entrepreneur le plus tôt possible.

Une marque, pas un logo!
«La marque ne se résume pas à un logo qu’on colle sur un produit. Elle crée un imaginaire, un univers que l’on a envie de partager, avec des valeurs, des compétences spécifiques, un métier et une image», déclare François Leblond, fondateur et directeur associé de l’agence de design, de stratégie et de gestion des marques Creative Factory. Pour illustrer son propos, il cite un exemple: «A quoi ressemblerait un rouge à lèvres fabriqué par Mercedes? Les processus de production seraient très maîtrisés et les matériaux et ingrédients de haute qualité. De plus, il s’agirait d’un rouge à lèvres high tech, offrant à ses clientes la possibilité de le personnaliser», explique-t-il. Dans cette description, on trouve un résumé des savoir-faire et des valeurs qui font la spécificité et la force de la marque allemande.


Visibilité et différenciation
Une marque forte est nécessaire à plusieurs titres. D’abord, elle rend l’entreprise visible et montre sa différence par rapport à ses concurrentes. Lorsqu’un entrepreneur souhaite lever des fonds et croître, sa marque permet également d’augmenter sa crédibilité et favorise son recrutement. Ensuite, s’il veut lancer de nouveaux produits ou services, elle lui permettra de s’engager avec une vision claire de ce qu’il entend obtenir, et de protéger ses résultats. Enfin, en cas de vente ou de transmission, elle valorise l’entreprise.
«Comme les grands groupes, les PME ont besoin d’une marque pour signer leur territoire et lutter contre la banalisation de leurs produits», souligne François Leblond. «Elle leur permet aussi de guider leur politique commerciale, de maîtriser leur image et de créer leur propre marché.»
Pour tout entrepreneur, la marque représente un outil de pilotage qui exprime le projet de sa société et permet, de ce fait, d’orienter ses investissements et ses priorités en matière d’innovation, d’expansion ou de diversification. Elle constitue également un outil de réputation et de motivation: les collaborateurs sont fiers d’appartenir à une entreprise qui dégage une image forte et positive.

Approche à long terme
Lorsque l’on crée sa marque, il faut s’engager dans une politique à long terme et veiller à la cohérence de sa communication. «Il ne faut pas bricoler, éviter les dépenses au coup par coup et les actions au gré des opportunités telles qu’un salon, un site web ou une annonce, pour tout stopper au premier revers de conjoncture», insiste l’expert. Bref, il s’agit de mettre en place une vraie stratégie de marque en s’assurant de la cohérence graphique entre le logo, les documents commerciaux et le packaging. «En résumé, il faut faire des choix, s’investir sérieusement dans son projet et garder le cap», conclut François Leblond.


Comment créer une marque forte ?

Le nom est l’un des éléments majeurs qui permettent d’identifier une marque. Il fait partie de son image, mais aussi de son identité juridique.
Le nom de marque peut évoquer la fonction du produit, le positionnement de la marque, le fondateur… bref, elle doit faire passer un message, évoquer quelque chose au consommateur (ds valeurs, une personnalité, une expérience).
Il faut éviter les sigles qui sont froids et difficiles à retenir. La sonorité de la marque doit en effet être travaillée pour qu'on le mémorise facilement.
Ce nom doit être complété par les autres les emblèmes de la marque (logo, slogan, signature, design produit, graphisme) pour être vraiment efficace. Au final, ces éléments doivent faire un tout cohérent et facilement identifiable.
Enfin, trouver une marque qui ne vieillira pas et qui pourra être utilisée sur des marchés plus larges que ceux prévus au départ est un atout qui assure la pérennité de la marque.
 

Comment bien la protéger ?



Et oui...Ta marque est à protéger....

 

Avant toute chose, il faut vérifier qu'elle est disponible auprès de l'Institut national de la protection industrielle (INPI).
Il ne faut pas seulement éviter que le nom soit déjà déposé, mais aussi qu'il n'y ait pas de trop fortes consonances ou similitudes avec un potentiel concurrent. On appelle cela la recherche d'antériorité.
Une fois cette vérification faite, on peut déposer une marque (un nom, un logo, un slogan...) auprès de ce même Institut. À partir de ce moment, elle vous appartient et elle est protégée.
Protéger sa marque est essentiel, car cela évite de se faire copier voire voler une idée de nom, de slogan, d'identité visuelle ou sonore. Pour bien créer sa marque, il faut passer par cette dernière étape, car elle garantit le monopole de son exploitation et la bonne marche des affaires par la suite.

 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire